vendredi 13 janvier 2017

Nintendo Switch : le 3 mars


Après la première vidéo de présentation, Tatsumi Kimishima ne nous a pas laissés attendre longtemps et a commencé par préciser date de sortie et prix de sa nouvelle console. La Nintendo Switch profitera donc d'une sortie mondiale le 3 mars au tarif de 299,99 $ aux États-Unis et 29 980 yens au Japon et 329,99 € en Europe.

Malgré l'annonce de nouveaux détails sur le hardware, force est de constater que Nintendo est resté bien évasif sur les caractéristiques techniques de sa machine. Tout juste apprend-on que l'écran sera bien tactile (technologie capacitive) et que l'autonomie sera comprise entre 2h30 et 6h30 selon les jeux (3h avec Zelda). La recharge se fera quant à elle par le port USB-C de la console, via son dock ou directement avec un câble. Précision importante toutefois, la Switch ne sera pas zonée et fonctionnera donc avec les jeux en provenance de n'importe quel territoire.
 

La Switch en mode console portable
Un service de jeu en ligne est également prévu, mais sera cette fois payant après une période d'essai qui prendra fin à l'automne 2017.

On le savait déjà, la Switch est bel et bien un hybride entre console de salon et console portable. La console pourra ainsi fonctionner suivant trois modes : mode TV pour jouer avec les manettes Joy-Con ou la manette Pro comme avec une console de salon, mode tablette (tabletop) avec la console posée sur un support quelconque et soutenue par sa béquille déployable, mode portable pour jouer avec les Joy-Con fixés sur les côtés de la console comme avec une console portable.
 

La Switch en mode tabletop

La console sera bien entendu équipée du Wi-Fi et 8 Switch pourront être connectées ensemble pour jouer à plusieurs — on imagine donc jusqu'à 16 joueurs, chacun pouvant en principe utiliser un Joy-Con.

Nintendo est d'ailleurs revenu sur ces fameux Joy-Con, vendus par deux car conçus pour se fixer sur les tranches gauche (Joy-Con L) et droite (Joy-Con R) de la Switch. Ces nouveaux contrôleurs de jeux particulièrement compacts et néanmoins complets seront chacun équipés d'un stick analogique cliquable et de 8 boutons, dont deux situés sur la tranche (SL et SR). Le Joy-Con R sera doté du NFC pour assurer la compatibilité avec les Amiibo et du bouton de menu de la console, tandis que le Joy-Con L accueillera le bouton "share" pour partager des captures d'écrans et vidéos avec ses amis. Nintendo met en avant le jeu à plusieurs et l'on appréciera la petite phrase "Sharing the Joy" employée par le Japonais qui résume bien le concept de partage souhaité avec la Switch.
 

Les joueurs qui apprécient la couleur seront ravis d'apprendre que les Joy-Con seront également disponibles en coloris "Neon blue" (bleu) et "Neon Red" (rouge). Nintendo fournira également des dragonnes venant se fixer dans la glissière de la manette pour éviter les accidents lors de l'utilisation en tant que contrôleurs de mouvements. Car oui, les Joy-Con sont bien les descendants des Wiimote de la Wii et intègrent des capteurs de mouvements, une caméra infrarouge et un moteur de vibration plus évolué ("HD rumble").



Après ces quelques précisions techniques, Nintendo est bien entendu passé à la présentation des jeux qui accompagneront la Switch à sa sortie, à commencer par 1-2-Switch, un jeu de duels qui se joue avec les Joy-Con (un par joueur). Il ne serait pas nécessaire de regarder l'écran pour jouer. Difficile à première vue d'être emballé par ce qui ressemble à une compilation de mini-jeux conçus pour découvrir les manettes de la console.



On reste dans le principe du duel avec le jeu de combat Arms, dans lequel on contrôle un personnage en vue de dos. Semblable à un jeu de boxe dans lequel les boxeurs ont des bras élastiques de plusieurs mètres, Arms se joue à deux en écran splitté sur TV ou Switch, à 4 sur 2 Switch ou bien en ligne.



Nintendo insiste décidément sur le côté multijoueur, car il a continué sa présentation avec Splatoon 2, qui ne sortira pour sa part que cet été. Nouveaux personnages, nouvelles armes, le jeu est en tout cas visuellement très proche du premier opus sorti sur Wii U.



Ce fut ensuite au tour du célèbre plombier de montrer le bout de sa moustache avec Super Mario Odyssey, un jeu de plateforme 3D inspiré des célèbres Super Mario 64 et Sunshine. On y contrôle en effet Mario en vue de dos la plupart du temps, dans des niveaux qui semblent relativement ouverts : ville façon GTA, forêt, désert... l'originalité sera sans doute à trouver du côté de la casquette de notre héros moustachu, qui sera un personnage à part entière et offrira de nouvelles possibilités de gameplay. Le jeu est attendu pour les vacances de Noël 2017.



Pour continuer dans les grosses annonces, de celles qui font vendre une console, la conférence a continué avec Xenoblade Chronicles 2, qui saura sans doute séduire les amateurs de RPG. Le jeu n'a hélas pas encore de date de sortie.



S'en sont suivis des annonces de jeux plus ou moins mystérieux, parmi lesquels un Project Octopath Traveler du studio Atlus, Fire Emblem Warriors et les portages de plusieurs Dragon Quest (pour le Japon du moins). Sans surprise, le portage de Skyrim est également confirmé sur Switch, de même qu'un prochain Fifa.

Il a hélas fallu se contenter de ces quelques annonces, puisque les plus de 80 jeux en développement sur Switch ne sont visiblement pas encore assez avancés pour être présentés. Nintendo a cependant mis en ligne des vidéos de Mario Kart 8 Deluxe, Sonic Mania, Puyo Puyo Tetris et Super Bomberman R dans les quelques minutes qui ont suivi la présentation.

Vous l'aurez toutefois constaté, l'absence du prochain Zelda pendant cette présentation de la Switch semblait suspecte. Nintendo a en fait gardé cette annonce pour la fin : The Legend of Zelda : Breath of the Wild sortira bien le 3 mars en même temps que la Switch et s'offre pour l'occasion un trailer inédit.



La Switch sera proposée en deux éditions : l'une avec des Joy-Con noirs, l'autre avec les Joy-Con rouge et bleu. La console sera fournie avec ses 2 Joy-Con L et R, un Joy-Con Grip pour les assembler et les utiliser comme manette unique, 2 dragonnes, un câble HDMI, un adaptateur secteur et la station d'accueil permettant de la connecter au téléviseur.
 
Nous en apprendrons plus dans quelques heures, puisque nous allons pouvoir essayer la Switch à Paris en avant-première à 14h. Ne manquez donc pas nos prochaines impressions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin